18 / 06 / 2015

Des voies dédiées aux utilisateurs de smartphones

  • Linkedin

Les escaliers de l’Utah Valley University sont désormais divisés en trois parties, pour trois usages différents : pour ceux qui sont pressés et qui préfèrent courir, pour ceux pour qui marchent tranquillement, et… pour ceux qui utilisent leur portable dans les escaliers. Si cette initiative est à l’origine une plaisanterie, elle est pourtant révélatrice de certains de nos comportements. Explications avec le New York Times.

Matt Bambrough, directeur de création à l’Utah Valley University, le reconnait : le but premier de cette initiative n’était pas très sérieux : « il s’agissait de faire rire les gens, plutôt que d’une réelle tentative de redirection des flux de circulation ». Mais il ajoute :

« Lorsque vous avez des jeunes gens qui marchent sur le campus les yeux rivés sur leur smartphone, vous finissez forcément par heurter quelqu’un à un moment donné ».

 

Ce phénomène du « dumbwalking », où le téléphone rend trop « idiot » pour faire attention où l’on marche, provoque ainsi près de 400 collisions quotidiennement au Japon. Une étude américaine de 2013 montre quant à elle une augmentation sensible du nombre de personnes finissant aux urgences parce qu’elles n’étaient pas assez attentives pour voir où elles allaient.

Marcher ou surfer sur son smartphone, faudra-t-il bientôt choisir ? Pas nécessairement : nos trottoirs pourraient ainsi s’adapter à cette nouvelle « façon » de marcher.

Pour plus d’infos, rendez-vous sur l’article du New York Times.