15 / 03 / 2018
#Pionnier

IA : trois métiers d’avenir à inventer

share
IA : trois métiers d’avenir à inventer

Le 6 mars 2018, Microsoft France a ouvert entre ses murs une école IA, en partenariat avec Simplon et Pôle Emploi. Cette école d’un nouveau genre consiste en une formation en intelligence artificielle qui accueillera dans un premier temps 24 étudiants. Les apprenants s’y verront offrir un enseignement très pratique. Une initiative nécessaire, d’autant quand on sait que l’intelligence artificielle pourrait créer 21 millions d’emplois, estime une étude de Cognizant Technology Solutions Corp. RSLN s’est prêté à un exercice de réflexion autour des métiers du futur générés par le développement de l’IA.

Détective Data

Les entreprises dépensent aujourd’hui du temps et de l’argent pour explorer les bases de données afin de proposer les produits et les services qui correspondent le mieux aux attentes du public. Les détectives data prolongeront l’enquête numérique encore plus loin en traquant la moindre donnée générée par l’IoT via les innombrables objets et capteurs en tous genres qui sont appelés à se multiplier dans notre environnement privé et public. Ces développeurs data IA d’un nouveau genre seront ensuite chargés de faire parler ces données, grâce à des moteurs d’intelligence artificielle. Un travail de collecte et d’analyse qui servira alors à produire des recommandations pour orienter l’offre de services et de produits. Des qualités de limier, une bonne connaissance de l’IoT et des sources potentielles de data, ainsi que la maîtrise de la science des données seront les compétences recherchées chez un bon détective data.

Tailleur digital

La vente d’articles de mode est sans doute le champ de l’e-commerce le plus propice aux innovations. Loin d’être menacé de digitalisation totale, le secteur accomplit sa transition vers le « phygital » (un mode de distribution hybride entre physique et digital) et fait émerger de nouveaux acteurs. L’achat en ligne de vêtements ne peut en effet s’affranchir complètement d’une expérience au moins virtuelle d’essayage ou de conseil, enrichie par le big data et la modélisation 3D. Des outils technologiques dopés à l’intelligence artificielle qui vont favoriser la présence grandissante de tailleurs digitaux (digital tailor) au service des client(e)s pour leur proposer à domicile ou en boutique des produits sur-mesure correspondant à leurs goûts et réduire au maximum le taux de marchandises retournées. Des conseillers de vente modernes, capables d’agréger de multiples données pour enrichir et personnaliser l’expérience client sans la déshumaniser, qui sont amenés à s’étendre à d’autres secteurs de consommation.

Team manager homme-machine

Dans les décennies à venir, l’homme va collaborer de plus en plus étroitement avec des machines dont la vitesse de calcul est multipliée par 10 tous les cinq ans. La machine permettra à l’homme d’utiliser des informations sans être influencé par ses émotions, et l’homme enrichira de son côté son intuition et ses qualités de jugement, encore inégalées par l’intelligence artificielle et ses avatars. Afin d’optimiser cette équipe du futur, les entreprises feront appel à des team managers spécialisés dans la collaboration homme-machine. Ils seront chargés d’évaluer les qualités des deux entités pour obtenir la combinaison la plus efficace possible. Ces team managers d’un nouveau genre activeront ou désactiveront les outils de machine learning pour permettre aux ingénieurs de reprendre la main, ou pour laisser leurs associés artificiels progresser dans leur compréhension des organisations humaines.