15 / 02 / 2017
#FastCoExist

Des drones version cardboards conçus pour faire des allers sans retour

share
Ce projet de recherche américain vise à développer des drones biodégradables suffisamment bon marché pour pouvoir être vus comme des engins jetables et utilisés, par exemple, dans la livraison de rations de secours dans des situations critiques. Présentation avec Fast Co.Exist.

Des drones, pour être utilisés de manière jetable, ne doivent pas à l’évidence ne pas être trop précieux. Mais comment embarquer des technologies fines et généralement coûteuses dans un engin aérien prêt à s’évanouir dans l’air après avoir accompli sa mission ? C’est précisément la question que s’est posée le laboratoire de recherche californien Otherlab, spécialisé dans le financement et l’accompagnement d’idées et de projets « risqués » dans la robotique, mais aussi dans les énergies éolienne et solaire, la santé connectée ou encore les process de fabrication numériques. La solution d’Otherlab ? Des drones entièrement biodégradables.

Les drones en carton (et bientôt en mycélium, le fameux « blanc de champignon ») qu’il a conçus ont notamment été financés par la DARPA, l’agence américaine de recherche technologique à fins militaires, qui cherche à créer des «véhicules aériens pouvant se volatiliser dans l’air après avoir effectué des livraisons précises de fournitures essentielles». En retirant certaines parties de son moteur, ces drones peuvent même tracter d’autres types de livraisons, vaccins, sang, médicaments, dans des régions difficiles d’accès, par exemple après une catastrophe naturelle.

Près de 200 de ces drones de 90 centimètres d’envergure peuvent être embarqués, assemblés au dernier moment puis largués par vagues depuis un avion-cargo. Ils peuvent ensuite voltiger, selon l’altitude, sur près de 80 km dans n’importe quelle direction. Et une fois leur tâche exécutée, ils peuvent mourir d’une belle mort, sans que personne ne se soucie plus d’eux. Une certaine idée de ce qui est vraiment précieux.

L’article de Fast Co.Exist, à retrouver ici.