20 / 04 / 2017
#Techcrunch

Un drone mi-avion mi-hélicoptère pour couvrir de grandes distances

  • Linkedin
Une rencontre avec SkyOne, un drone rechargeable par des stations au sol et mêlant propriétés de l’hélicoptère et de l’avion pour parvenir à voler sur de longues distances. Un atout pour travailler avec l’industrie de l’énergie, comme le raconte TechCrunch.

Un drone à la fois à la fois à ailes fixes et à décollage et atterrissage verticaux, c’est-à-dire volant comme un avion mais imitant l’hélicoptère pour décoller et atterrir : c’est ce que propose la start-up canadienne SkyX. Le principal intérêt de ce statut hybride ? Comme l’explique TechCrunch, il s’agit surtout de pouvoir voler en autonomie sur une plus longue distance qu’à l’accoutumée : 105 kilomètres par recharge.

Ces drones sont accompagnés d’une idée de design qui semble faire florès : le positionnement de stations de recharge le long d’un parcours de vol, sur lequel le drone peut se poser et soit recharger sa batterie, soit voir celle-ci être remplacée par une nouvelle. Dans le cas de SkyOne, la station de recharge fait même office de capsule pouvant le protéger de tentations malintentionnées de vol.

En termes d’applications, SkyOne pourrait être utilisé dans l’industrie de l’énergie, pour surveiller les millions de kilomètres de gazoducs et oléoducs existants dans le monde et soumis à des risques de fuite ou de gestes de malveillance. Les panneaux solaires et les éoliennes pourraient également être survolés par ce drone d’un nouveau genre.

Assez classiquement, SkyOne est pour ce faire bardé de caméras et de capteurs pouvant envoyer des datas via une application cloud. Encore en partie en développement, et soumis à des questions d’autorisation (en particulier pour voler en autonomie et hors du champ de vision de tout humain au sol), ce drôle de drone a toutefois déjà séduit des fournisseurs d’énergie.

Pour lire l’article de TechCrunch, c’est par ici.