23 / 05 / 2017
#ReadWrite

Emma, le wearable stabilisant les tremblements de la maladie de Parkinson

share
Microsoft cherche à concevoir une montre connectée permettant d’atténuer les tremblements de la main chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson. ReadWrite nous présente un projet de recherche mêlant instrumentation et intelligence artificielle.

Selon ses préférences culturelles, le prénom Emma évoque une héroïne littéraire, une chance d’Oscar, une chanson d’adolescence ou une BD likée et sur-likée. Mais « Emma » pourrait bien être l’objet d’un nouveau baptême : celui du wearable conçu par Microsoft pour accompagner les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Le projet Emma, présenté par le blog tech ReadWrite, vise en effet à limiter l’un des syndromes les plus visibles (et les plus précoces) de la maladie, qui touche plus de 10 millions de personnes dans le monde : le tremblement de la main. Le prototype, qui vient d’être lancé, a par exemple permis à Emma Lawton, amie de Haiyan Zheng, le directeur de l’innovation du laboratoire Microsoft Research de Cambridge (Royaume-Uni), où il a été conçu, d’écrire et dessiner pour la première fois depuis des années (voir la vidéo).

«Le device n’arrête pas mon tremblement. Il me redonne du contrôle», décrit Emma Lawton. Pour ce faire, la montre Emma est équipée de petits moteurs vibrants et est reliée à une application Windows 10 qui permet de contrôler le rythme de ces vibrations. Mais le projet Emma consiste surtout en un projet d’intelligence artificielle : ses capteurs permettent à la montre de détecter des événements physiques, telles qu’une évolution de la rigidité du corps, un ralentissement de l’allure et, évidemment, un tremblement. Il ne reste alors plus qu’à l’entraîner à « guetter » et détecter le plus en amont possible ses signaux pour réagir efficacement.

Loin d’être au stade de la commercialisation, la montre va néanmoins connaître prochainement des premiers tests d’utilisateurs à Londres, avant, peut-être, un développement plus poussé.

En savoir plus avec ReadWrite, par là.