22 / 02 / 2017
#Wired

Des filets pour capturer les drones en plein vol après utilisation

share
Comment récupérer les drones en plein vol après qu’ils aient effectué leur mission ? Épineuse question sur laquelle s’est penchée un projet militaire américain, dont l’étonnant bras armé d’un filet permettrait in fine de réduire les coûts d’utilisation des drones. Curieuse rencontre avec Wired.

Les drones utilisés pour les missions humanitaires ou militaires possèdent des ailes fixes : ils ne peuvent pas décoller ou atterrir verticalement comme le font les drones quadrirotor utilisés par le grand public pour les prises de vue aériennes, et il n’est guère chose aisée d’aller les récupérer en plein vol. C’est la problématique quelque peu inhabituelle à laquelle tente de répondre le projet SideArm, mené par la DARPA, l’Agence pour les projets de recherche avancée de défense du Pentagone. Un projet qui prend la forme d’un «appareil portable et autonome, capable de décoller horizontalement et de récupérer des drones de plus de 400 kg», tel que le rapporte Wired.

Pouvant être lancés depuis des camions, des bateaux ou n’importe quel type de poste fixe, au sol, ce bras mécanisé armé d’un filet permet de capturer au vol le drone afin de le réembarquer et de le réutiliser plus tard. En attendant l’arrivée des drones jetables, le Pentagone éviterait ainsi de devoir construire des pistes de fortune pour réceptionner ses chères et sophistiquées machines.

Le curieux système, qui a prouvé en décembre dernier qu’il fonctionnait sur un drone catapulté à grande vitesse, est facilement transportable, dans des containers de six mètres. Il intéresse également les organisations humanitaires qui distribuent par exemple par drone des rations alimentaires aux populations défavorisées. Ces étranges araignées mécaniques pourraient aussi faire irruption dans notre quotidien, en capturant au vol les drones livrant nos provisions de la semaine.

L’article de Wired est à retrouver ici.