18 / 01 / 2017
#MIT Technology Review

Intelligence artificielle : en 2017, la fin (bienvenue) de la hype ?

  • Linkedin
2017, année du retour de bâton pour l’IA ? Le « hype cycle », courbe suivant l’évolution de l’intérêt donné à un moment particulier pour une technologie, pourrait atteindre son creux cette année – ce qui n’est pas pour déplaire à certains chercheurs. Dans ses prévisions, la MIT Technology Review imagine néanmoins quatre nouveaux développement pour l’IA.

En décembre 2016, l’absurdité de l’« IA-mania » était moquée lors de la NIPS (pour Neural Information Processing Systems), la conférence de référence pour les industriels et chercheurs de l’intelligence artificielle : une fausse start-up, Rocket AI, a fait croire plusieurs heures à son système révolutionnaire de « Temporally Recurrent Optimal Learning », dont les initiales composent l’acronyme TROL(L)…

Un sujet sérieux, rapporte la MIT Technology Review, qui fait de la fin de la hype autour de l’IA une de ses cinq prédictions – heureuses – pour 2017 : la hype, de fait, « irrite » de nombreux chercheurs. Toute sympathique soit-elle, elle mène à la déception quand la réalité n’est pas à la hauteur des attentes. Conséquences possibles : échec de start-up, lassitude et tarissement des investissements.

Mais derrière la crête de la hype se cachent de probables grandes avancées en matière d’IA en 2017, prédit la MIT Technology Review : l’application de l’apprentissage par renforcement à la robotique industrielle et à la conduite autonome, une nouvelle et puissante manière, pour les ordinateurs, d’apprendre à partir de données non-étiquetées ou encore l’horizon s’approchant de l’apprentissage du langage naturel.

2017 pourrait également voir la Chine devenir un acteur majeur de l’IA. Baidu puis Tencent ont créé un laboratoire dédié, et Didi, à qui Uber avait cédé ses activités en août 2016, travaille sur ses propres voitures autonomes. Plus globalement, l’IA est une priorité pour la politique d’innovation de l’État chinois, le gouvernement ayant prévu à la mi-2016 d’y investir 15 milliards de dollars d’ici 2018.

Les prédictions de la MIT Technology Review, c’est par .