16 / 03 / 2017
#Mashable

La maison « intelligente » l’est-elle vraiment ?

  • Linkedin
Une seule panne informatique et c’est un large pan de l’Internet des objets qui déraille : de quoi remettre en cause l’intelligence présumée de nos smart homes, bâties massivement sur la même infrastructure ? Mashable fait le point.

Nos maisons de demain ressembleront-elles à celle, automatisée, robotisée, en un mot moderne, des Jetson, cette famille des années 2060 dans laquelle se projetait l’Amérique de la société de consommation des années 1960 ? Pour ce faire, et c’est là sa principale promesse, la maison connectée, version 2017, se doit avant tout d’être intelligente. Or, c’est une promesse qui semble encore loin d’être tenue.

Comme le narre Mashable, en faisant reposer les fonctionnalités premières de leurs principaux devices sur le cloud, les maisons connectées s’exposent, en cas de panne, à des déconvenues quelque peu grotesques. Alors qu’une panne assez importante a eu lieu chez un fournisseur de services cloud fin février dernier, Twitter (à défaut des maisons en elles-mêmes) s’est enflammé : «Je me demandais pourquoi mes lumières ne s’allumaient pas», dit l’un. «Je ne peux plus contrôler ma maison», écrit l’autre.

Rien de très grave ? Ne pas réussir à ouvrir la porte de son réfrigérateur connecté, ne pas pouvoir utiliser sa caméra de sécurité ou ne plus pouvoir faire quelque chose d’aussi coutumier – et nécessaire – que d’allumer la lumière de son couloir : voilà une situation qui peut arriver bien vite lorsque tant de devices interconnectés reposent sur la même infrastructure.

L’architecture IT de nos maisons « intelligentes » serait trop centralisée pour ne pas provoquer régulièrement des pannes. Une pierre dans le jardin de la maison intelligente… qui donnerait presque envie, pour certains, de retourner à l’âge des anti-Jetson : les Pierrafeu.

L’article de Mashable peut se lire par là.