22 / 03 / 2017
#Microsoft Research

Microsoft Research débloque des fonds pour les minorités sous-représentées dans la tech

share
Bientôt plus de femmes, d’Afro-Américains ou encore de Latino-Américains dans le secteur technologique ? C’est l’objectif poursuivi par Microsoft Research, qui propose des bourses de thèse dédiées à ces publics. Présentation de l’initiative.

Microsoft Research a annoncé début mars la création d’un nouveau programme académique, le Microsoft Research Dissertation Grant, visant à diversifier la population de chercheurs et ingénieurs dans le secteur technologique. Concrètement, le programme de bourse proposera des allocations de recherche allant jusqu’à 20 000 $ (18 800 €) auprès d’étudiants en informatique préparant leur doctorat, dans des universités américaines ou canadiennes.

Le programme est ouvert à toutes les catégories d’étudiants considérés comme sous-représentés dans les métiers de la tech. Microsoft cite les femmes, les personnes en situation de handicap, ainsi que les Afro-Américains, Latino-Américains, les Amérindiens (et Américains « natifs » de l’Alaska, et d’Hawaii ou d’autres îles du Pacifique).

Sont ciblés les étudiants à compter de leur quatrième année d’étude doctorale, les allocations proposées pouvant alors être articulés à des besoins de financement précis. Ces dépenses pourront couvrir plusieurs types de dépenses (l’acquisition d’équipement ou de jeux de données, par exemple) mais leur versement est en tous les cas soumis à l’évaluation, par les chercheurs de Microsoft Research, du mérite technique et de l’impact potentiel de la thèse.

Pour Meredith Ringel Morris, principal researcher du laboratoire Microsoft Research, l’enjeu est crucial pour le secteur technologique : «accroître le nombre de talents étudiants issus de la diversité est une étape importante pour faire émerger une main-d’œuvre informatique plus diverse et plus forte».

L’annonce de Microsoft Research est à retrouver ici.