16 / 06 / 2017
#Business Insider

Paris serait-elle en passe de devenir la capitale européenne des start-up ?

  • Linkedin
Le rêve d’une France « start-up nation » serait-il en passe de se réaliser ? Paris, qui a vu le montant investi dans ses start-up doubler en deux ans, présente en tout cas un écosystème riche et plus attractif que jamais. Ode (raisonnée) au Paris numérique, par Business Insider.

La France a en 2016 dépassé l’Allemagne en matière d’euros investis en capital-risque (2,7 contre 2,1 milliards de dollars). Avec 3,7 milliards de dollars cette même année, Londres fait toutefois office de première place européenne en matière d’investissements dans ses start-ups. Le média web Business Insider, s’appuyant sur une étude de la société d’investissement britannique Atomico, se demande toutefois si Paris n’est pas en train de devenir « le » hub numérique européen.

Alors que de 2015 à 2016 le marché berlinois tanguait sévèrement (- 52 % d’investissements) quand celui de Londres ne faisait que se stabiliser, Paris, lui, a multiplié par 2,5 le montant investi dans ces jeunes pousses en à peine deux ans. Et à cette croissance jugée «soudaine» – comprenez «fragile» –, Business Insider ajoute une série d’arguments pour justifier de l’idée selon laquelle Paris pourrait durablement s’inscrire au sommet des destinations tech du continent.

Au premier rang de ces arguments, le momentum entrepreneurial que connaîtrait la France : il y aurait, dans le sillon de quelques succès médiatiques de start-up, une atmosphère propice à l’investissement dans le numérique, autour de la création du label La French Tech, de l’ouverture de Station F, qui se présente comme «le plus grand campus de start-up au monde», d’une évolution attendue de la législation en faveur des entrepreneurs et des jeunes pousses.

La France, de plus, par des dispositifs que le French Tech Ticket, mène une politique attractive aux yeux des entrepreneurs étrangers et de leurs investissements, jusque-là considérés «lents à arriver». Une petite révolution ?

L’article de Business Insider est à lire par ici.