04 / 07 / 2017
#Microsoft

Quand Minecraft permet de repenser des espaces publics urbains

  • Linkedin
Améliorer les espaces publics urbains grâce à Minecraft : c’est la mission de Block by Block, un programme mené de concert par les Nations Unies et Mojang, le studio de jeux vidéo à l’origine de Minecraft. Explications avec Microsoft.

Après des ateliers participatifs organisés en 2016 partout dans le monde, de l’Indonésie à Madagascar, en passant par l’Inde, le Kosovo et le Népal, il y a actuellement plus de 650 demandes de projets Block by Block à avoir été formulées. Le millésime 2017 du programme a été inauguré pour la première fois au Vietnam, à Hanoi.

La mission principale de Block by Block est d’allier le pouvoir créatif de Minecraft et l’imagination de résidents locaux pour améliorer des espaces publics urbains. Ce genre d’initiative inclusive est nécessaire, notamment dans une ville comme Hanoi où, en raison de son taux de naissance et de l’exode rural, la population a presque doublé depuis l’année 2000.

L’atelier Block by Block d’Hanoi a fait appel à des lycéennes pour résoudre des problèmes d’éclairage public insuffisant et de recoins où des criminels se cachaient et/ou des détritus s’entassaient. Après avoir recréé sur Minecraft le quartier à réaménager, les participantes ont passé quelques jours, par petits groupes, à réfléchir sur le sujet. Une fois les modifications apportées sur Minecraft, chaque groupe a présenté son projet devant une commission composée de membres du pouvoir local, de l’ONU, d’architectes et d’urbanistes.

«Pour comprendre Block by Block, il faut comprendre Minecraft : c’est un jeu bac à sable, un monde ouvert dans lequel vous pouvez faire tout ce que vous souhaitez », affirme Vu Bui, directeur général de Mojang et président du conseil d’administration de Block by Block. Au-delà de ce programme, Minecraft est une plateforme de partage et de communication permettant de développer un langage visuel universel. Son aspect éducatif est également souvent loué, et son potentiel créatif transforme parfois des vies, comme dans le cas de Keith Stuart, journaliste et auteur britannique, et son fils autiste, rapporte Microsoft.

Les lycéennes d’Hanoi, dans l’espoir de voir leur projet se concrétiser le plus rapidement possible, ont lancé un slogan : «Just take action».

L’article en entier ici.