27 / 04 / 2017
#The Independent

La réalité virtuelle pour accompagner les enfants autistes… dans le monde réel ?

share
Les dernières avancées technologiques en matière de réalité virtuelle permettent de proposer des scénarios d’apprentissage aux enfants autistes afin de leur permettre de mieux appréhender des situations jusque-là anxiogènes. The Independent nous en dit plus.

Après l’ours en peluche, la réalité virtuelle pourrait-elle à son tour aider les enfants autistes à se socialiser ? C’est le postulat de Nigel Newbutt, à la tête du département information et communication de l’Université de l’Ouest de l’Angleterre à Bristol.

Parti du constat que les troubles autistiques proviennent d’une surcharge sensorielle provenant de ses interactions avec l’extérieur et avec les autres, ses recherches ont vocation à utiliser les nouvelles technologies pour briser les barrières sociales et de perception, ces chocs avec le monde extérieur qui peuvent contribuer à isoler les enfants atteints de ces troubles.

Nigel Newbutt a concentré ses recherches sur la réalité virtuelle qui peut précisément rompre avec l’agressivité d’un monde extérieur perçu comme trop intrusif. Des recherches qui ont débuté dès 1996, et qui ont refait surface récemment ; elles cherchent à créer à des environnements paisibles et sûrs, dont la seule immersion offre une zone de tranquillité.

D’autres types d’environnements peuvent permettre l’apprentissage de normes sociales, la gestion de ses crises de panique, la re-sensibilisation spatiale (réapprendre à gérer des situations anxiogènes telles que s’asseoir dans un bus bondé, traverser ou être coincé dans des embouteillages) ou encore, grâce à des scénarios pré-établis, le dépassement de ses phobies.

Plusieurs programmes de recherche aboutissent en effet à la même conclusion : les bénéfices de ces situations d’apprentissage en réalité virtuelle se transfèrent bel et bien dans le monde réel…

L’article de The Independent est à lire par ici.