10 / 04 / 2017
#Auckland Now

Une visite en réalité virtuelle pour lever les angoisses avant une hospitalisation

  • Linkedin
Comment améliorer l’expérience hospitalière des enfants ? Partant du principe que mieux connaître au préalable une situation angoissante permet de mieux l’affronter, une équipe néo-zélandaise a mis sur place une expérience de réalité virtuelle pour visiter en amont chambres et salles d’opération. Immersion avec le journal local Auckland Now.

Une technologie de préparation visuelle utilisant la réalité virtuelle a récemment été lancée, sous forme d’un essai clinique, dans un hôpital pour enfants d’Auckland, en Nouvelle-Zélande. Son objectif : comme l’explique Auckland Now, il s’agit d’aider les enfants malades à se préparer pour des procédures médicales angoissantes et des hospitalisations longues.

Le système, développé par une entreprise logicielle néo-zélandaise, Staples VR, se compose simplement d’un casque de réalité virtuelle. L’enfant est accompagné, en réalité virtuelle, par un robot, qui l’emmène la découverte de salles d’opération (de la « pré-op » à la salle de récupération) et des technologies d’imagerie médicale (IRM, rayons X, CT-scan). Le robot-guide lui explique la procédure, lui présente les médecins et les machines, et lui fait même entendre les sons qui l’accompagneront durant sa prise en charge. Cinq expériences différentes, conçues par des développeurs de jeux vidéos, des réalisateurs et des équipes médicales, ont été créées.

Le staff médical peut utiliser les réactions du patient, y compris aux instructions du robot («reste immobile», «retiens ta respiration»), pour mieux cerner son degré d’anxiété et de préparation. Cela peut également contribuer à optimiser le dosage de sédation, voire éviter une anesthésie générale pendant la procédure. Mais en incitant le patient à poser des questions et à orienter son expérience vers ce qui le stresse le plus, le dispositif permettrait aussi de davantage l’impliquer dans tout le processus de prise en charge médicale.

L’article d’Auckland Now est à retrouver ici.