09 / 03 / 2015

Inégalités hommes-femmes : des données pour changer la donne

  • Linkedin

L’accès à Internet et aux technologies mobiles sont de forts leviers d’émancipation des femmes, surtout dans les pays en développement. Tel est le constat dressé par une étude conjointe des fondations Gates et Clinton, au nom de l’initiative No Ceilings pour l’amélioration du statut des femmes et des jeunes filles à travers le monde. Wired revient sur le principal apport de l’étude : des données, pour mieux diagnostiquer la situation et pousser à l’action.

L’initiative vise à agréger et ouvrir des données qui étaient jusque-là éparpillées dans différentes bases de données. L’objectif : évaluer et analyser les progrès réalisés depuis 20 ans en matière d’égalité femmes-hommes. Elle mobilise plus de 850 000 données, issues de 190 pays – en développement tout particulièrement – et agrégées pour l’occasion.

Au bout du compte, toutes ces données rassemblées permettront de mener des recherches et analyses, comparatives notamment, pour mieux résoudre des problèmes complexes et mieux cerner les domaines dans lesquels des actions sont nécessaires en priorité. Les chercheurs ayant travaillé sur ce projet soulignent en effet qu’il est acquis que l’évaluation des inégalités pousse à la prise de conscience et à l’action pour les combler.

Un exemple frappant : il est avéré que l’accès des femmes aux technologies est un facteur d’émancipation, d’amélioration de leurs opportunités professionnelles et économiques… et pourtant, il apparaît que, dans les pays en développement :

·         le nombre de femmes se connectant à Internet est inférieur de 200 millions à celui des hommes ;

·         le nombre de femmes possédant un téléphone mobile est inférieur de 300 millions à celui des hommes.

Chelsea Clinton, fille de Bill et Hillary, conclue en insistant sur la nécessité de l’empowerment :

« Nous devons investir encore plus pour aider les pays en développement à être en mesure de recueillir eux-mêmes leurs données et à bâtir des systèmes d’analyse adéquats. » 

Qu’on se le dise : plus il y aura de données, plus les inégalités pourront être combattues.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de Wired.